Interview de Blogueur : Jey de Trail d’ici et d’ailleurs (http://jeytrail.over-blog.com)

Retrouvez une série d’interviews d’organisateurs de courses, de coureurs, d’officiels et de blogueurs qui acceptent de partager leur passion et leurs conseils.

Si vous aussi vous souhaitez partager votre expérience, écrivez moi à contact@49degres.com.

Jey est le rédacteur de “Trail d’ici et d’ailleurs” (http://jeytrail.over-blog.com), je vous propose de retrouver ici son histoire. J’espère que vous prendrez autant de plaisir à la lire que moi.

 

Bonjour Jey, tu es le rédacteur du blog Trail d’ici et d’ailleurs (http://jeytrail.over-blog.com).
En quelques mots qui es-tu et que souhaites tu partager avec ton blog ?

Bonjour Sébastien et déjà merci pour cette proposition d’interview.

Le blog essaye de faire partager ma passion de la course à pied et du trail en particulier.

Etant un sportif purement amateur et de niveau moyen, seul le plaisir me guide dans mes envies de résultats et d’exploits personnels. Au travers de ce blog, je cherche tout simplement à partager par des photos, des vidéos ou des textes, tous les endroits que je peux découvrir grâce à cette passion.

Et si grâce à celui-ci certains peuvent débuter le trail, l’objectif du blog est pleinement rempli! J’essaye de mettre le tout dans un univers musical qui est le mien, un peu éclectique… Mais c’est à découvrir par vous même

 

A partir de quand as-tu commencé à écrire et qu’est ce qui t’a incité à le faire ?

En décembre 2012, cela fera 3 ans que je rédige sur ce blog.

Initialement, je l’avais lancé car j’organisais alors, lorsque j’habitais toujours en Belgique, des sorties OFF et le site était le seul lieu d’information concernant les lieux de rendez-vous…

Ensuite, il est devenu un peu plus personnel à l’image d’un blog que j’ai toujours visité et que je visite encore régulièrement, loloraidoutdoor. A partir de cet instant, le souhait était vraiment que le blog devienne un lieu de partages et d’échanges. Toujours dans le même ordre d’idées, avec les endroits que je visitais grâce à la course à pied. Ensuite j’ai déménagé. D’abord en Suisse et puis ici en France. A cet instant, il est alors devenu l’endroit où les personnes que j’ai croisé un peu partout peuvent savoir ce que je deviens sportivement et où je vais

 

Quel est ton plus beau moment sportif ?

Même si je n’adhère plus trop à la philosophie sportive de cette épreuve, mes souvenirs, le meilleur et le pire, se sont tous les deux déroulés à l’UTMB.

Le meilleur souvenir, en 2008 à la CCC, deuxième année de pratique. L’objectif principal était d’arriver au bout. L’objectif secret restera secret mais fût atteint. Ce jour là, j’étais bien préparé, en forme et tout s’est admirablement bien déroulé. Moments de souffrance parfois extrêmes, de joie, de partage, de sport, d’admiration. Bref, j’ai jamais aussi bien géré cette course grâce notamment peut-être à Eric, un gars que je ne connaissais pas. Nous avons fait route commune du Grand Col Ferret jusqu’à Chamonix, une sacré nombre d’heures!! Notre entente était parfaite. Je ne sais plus qui passait devant dans les ascensions et qui passait dans les descentes mais il nous était impossible de nous séparer tellement nous avions la même vision de la chose et le même niveau. Ajoutez à cela le fan club présent à chaque ravitaillement, c’est à ce jour, LA course de mes courses! Merci d’ailleurs encore à ceux qui m’ont suivi ce jour là!

Le plus mauvais souvenir, en 2009, UTMB. Je crois que je n’avais jamais été aussi bien préparé pour une course. Mais je vais faire moins long, le corps a lâché. Mes tendons d’achille ont dit stop. Je n’ai pas voulu terminer cette épreuve coute que coute pour mettre ma santé physique en l’air. Je me suis arrêté à Courmayeur. Depuis je n’arrive plus à terminer de courses au-delà de 50kils. Allez savoir pourquoi mais la tête doit en garder des séquelles

 

Tu as décidé de faire un break dans ta pratique sportive après un Andorra Trail un peu difficile.
As-tu détecté des signes de sur-entrainement, quels sont tes conseils pour détecter ces signes ?

En effet, cette année, après une très longue saison, j’ai fait une saison de cross pleine avec une première participation difficile aux France, j’ai directement enchaîné sur la montagne et les trails. Une épreuve par mois en moyenne et là alors que j’avais plannifié le GRP et le GRR, je n’avais plus de motivation.

Fatigue mentale et de nouveau cette barrière kilométrique… Je ne prends plus aucun plaisir à courir long et longtemps. 5h devient mon maximum. En-dessous, je prends un max de plaisir, au-dessus, cela devient difficile.

J’ai donc décidé de stopper l’été car c’est aussi quelque chose qui nous prend énormément de temps! Entraînement, compétitions, déplacements, argent, blog… Il me fallait voir d’autres choses en attendant la reprise des cross début novembre!

D’ailleurs, ma prochaine compétition sportive sera l’open de France de Molkky à Bordeaux, les 25 et 26 août prochains. Un mélange de pétanque et de bowling. A découvrir pour l’apéro, c’est top!

Ensuite, reprise de l’entraînement car j’accompagne une personne mal voyante à l’occasion des 24h de Villenave d’Ornon mi septembre.

 

Y-a-t-il d’autres blogs que tu nous invite à consulter ?

Bien sur,

Celui de mon ami romancier Alain Bustin qui écrit des romans sur la course à pied et dont le 2em roman, La course de lumière, emn plein coeur de l’UTMB, sort en cette fin août. Il sera d’ailleurs présent à Chamonix, http://alainbustin.over-blog.com

Le blog qui m’a donné l’envie de créer le mien: www.loloraidoutdoor.com

Enfin un blog aux superbes photos dont l’auteur est un des créateurs de goodpeoplerun, Timothée Nalet. www.peignee-verticale.com. Il y a des photos absolument fantastiques!

Merci et à bientôt sur les sentiers…

 

Le blog de Jey Trail d'ici et d'ailleurs

Le blog de Jey Trail d’ici et d’ailleurs (Cliquez sur l’image pour le consulter)

Vous souhaitez réagir à cet article, vous avez une question de plus pour Jey ? Laissez un commentaire ici ou écrivez moi à contact@49degres.com.

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email

Interview d’officiel : Jean Marc Garcia de la FFA

Retrouvez une série d’interviews d’organisateurs de courses, de coureurs et d’officiels qui acceptent de partager leur passion.

Si vous aussi vous souhaitez partager votre expérience, écrivez moi à contact@49degres.com.

Aujourd’hui j’ai le plaisir de recevoir sur le blog, Jean Marc Garcia qui est bénévole à la Fédération Française d’Athlétisme. Il traite les fichiers de résultats que lui envoient les organisateurs pour alimenter deux sites officiels de la fédération : www.jesuisuncoureur.com et www.athle.fr.

Retrouvez ses conseils pour vous assurer que vos fichiers de résultats sont bien traités.

Bonjour Jean Marc Garcia.
Vous êtes bénévole membre de la commission nationale des courses hors stade.
Quelles sont les missions sur lesquelles vous intervenez et quels sont les outils à votre disposition ?

Je fais partie de l’équipe des 6 référents qui suit, qui accompagne le chargement des calendriers des courses hors stade, le chargement des résultats puis la validation.

Avec l’aide des commissions régionales hors stade et des commissions départementales hors stade, nous avons inscrit au calendrier 4900 compétitions en 2010 et 5474 en 2012.

Nous avons chargé 2738 résultats en 2010, et 2151 à ce jour pour 2012. Nous allons dépasser les 3759 résultats de 2011 !

Sur nos sites grand public, www.athle.fr et www.jesuisuncoureur.com, les athlètes retrouvent les résultats des compétitions mais aussi leur fiche athlète qui récapitule leurs différentes performances. Nous avons un site de données, une gigantesque base de données, où nous stockons tous ces informations.

Quels types d’organisations rencontrez vous le plus souvent ?

La majorité des courses hors stade est organisée par des comités des fêtes, des offices du tourisme, des associations qui ne gèrent qu’une compétition par an et qui ne font pas partie du monde fédéral athlétisme. C’est la richesse de cette discipline.

A la base dans ces associations, il a toujours un ou 2 mordus de la course à pied.

Vous traitez les fichiers de résultats, comment la fédération exploite-t-elle ces données ?

Pour que les données soient exploitables, il faut que nous respections un format précis.

Les données alimentent la fiche de chaque athlète. Puis de façon automatique, sont générées les listes de qualifiés au France, le classement des divers challenges, les points des clubs, les bilans……

Qui sont les interlocuteurs qui vous envoient les résultats et y-a-t-il des disparités dans les formats de fichiers que vous recevez ?

Majoritairement, ce sont les organisateurs, les sociétés de chronométrie qui nous font parvenir les fichiers.

Mais de plus en plus les coureurs qui apprécient d’avoir leurs performances regroupées et facilement consultables nous envoient des résultats. Les fichiers venant des sociétés de chronométrie sont au bon format. Les autres fichiers sont de qualité et de format très divers.

Via des macros excel nous transformons tous les fichiers au format FFA. Puis nous chargeons les résultats. Si le numéro de licence, nom, prénom, sexe, année de naissance, nationalité, sont corrects, le résultat est lié automatiquement à la fiche de l’athlète. Sinon la fiche est en enquête et c’est notre rôle de classeur d’associer ou pas, le résultat à une fiche athlète.

Si vous avez dans les résultats Dupont Jean-PPPierre licence 125889 Masculin né en 1980 et que le système vous propose Dupont Jean-Pierre licence 125889 masculin né en 1980, vous faites le lien sans hésiter.

En revanche si vous avez Dupont Jean-Pierre SEM, le problème est plus délicat. Si nous faisons un lien erroné, il suffit que l’athlète en fasse la demande pour que nous corrigions.

Sur www.jesuisuncoureur.com, nous avons un correctif qui permet aux athlètes de nous indiquer parmi les courses proposés (même nom, même prénom avec ou sans date de naissance) celles qu’ils ont faites. ou de retirer celles qu’ils n’ont pas faites.

Quels sont les moyens que la Fédération ou les commissions peuvent mettre en place pour faciliter le traitement de ces fichiers ?

Le premier maillon c’est le coureur. Il faut que nous réussissions à le convaincre de l’importance d’écrire lisiblement son identité, de mettre son prénom en entier (Cathy et Catherine informatiquement ce n’est pas la même chose).

Régulièrement nous envoyons des courriers aux organisateurs pour les informer de notre objectif, ( alimentation de la base de données, des fiches athlètes, des challenges…), pour leur indiquer nos souhaits et les sensibiliser à notre problème.

Certaines commissions départementales organisent des formations aux divers logiciels de gestion des arrivées (dont Logica le logiciel fédéral), en attirant l’attention sur la gestion des arrivées, en faisant profiter de leur expérience les organisateurs.

Ce n’est pas simple de gérer une arrivée, surtout que la plupart ne le font qu’une fois par an.

Quelles sont les informations que vous attendez dans un fichier de résultat bien construit ?

  • Le minimum : nom prénom temps place sexe catégorie.
  • Le médian : nom prénom temps place sexe catégorie + année de naissance
  • Le top : format FFA avec nom prénom temps place sexe catégorie + année de naissance + numéro de licence ou n° de carte de fidélité.

Avec pour les licenciés ou les adhérents de jesuisuncoureur.com, une orthographe qui corresponde à celle de notre fichier. Si sur le fichier, il y a jean-marc, les autres formats bloquent : jean marc, j-marc, jean_marc, j-m.

L’année de naissance des coureurs est saisie, quasiment sur toutes les courses, mais par méconnaissance de notre fonctionnement ou par méconnaissance informatique, les résultats nous sont envoyés sans ce champ pourtant essentiel pour l’identification des athlètes.

Coureurs, organisateurs, pensez aux bénévoles de l’ombre, seuls devant leur écran d’ordinateur qui chargent et valident les résultats. Ce sont eux qui reçoivent les réclamations.

Coureurs soyez un peu indulgents.

Vous souhaitez réagir à cet article, vous avez une question de plus pour Jean Marc ? Laissez un commentaire ici ou écrivez moi à contact@49degres.com.

Bon à savoir : Le formulaire d’inscription 49Degrés est entièrement personnalisable pour votre évènement. Il inclus automatiquement “le nom”, “le prénom” et “l’adresse email” de l’athlète, pensez à ajouter les champs “Sexe”, “Catégorie”, “Année de naissance”, “Numéro de licence”, “Fédération” pour fournir à votre chronométreur un fichier prêt à l’emploi et conforme FFA, il n’aura plus qu’a rajouter le temps et la place.

Pour davantage d’informations, écrivez à support@49degres.com

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email

Interview de coureur organisateur : Bruno Heubi

Nous lançons une série d’interviews d’organisateurs de courses et de coureurs afin de leur demander de partager leur expérience, ce qu’ils aiment, ce qu’ils aiment moins.

Si vous aussi vous souhaitez partager votre expérience, écrivez moi à contact@49degres.com.

Aujourd’hui j’ai le plaisir de recevoir Bruno Heubi, figure oh combien respectée de la longue distance en France. Bruno est coureur, organisateur, et coach pour des athlètes de tous niveaux. Sa bonne humeur et sa passion sans faille pour la course l’ont conduites jusqu’au métier d’Auteur avec la publication de son livre “Courir longtemps”.

Vous retrouverez le lien vers le site internet de Bruno juste après l’interview.

Bonjour Bruno,
Athlète émérite depuis maintenant des décennies,
tu es une figure emblématique de la course à pied de longue distance.
Comment est-ce que tu as commencé ta carrière dans ce monde ?

J’ai commencé à courir en catégorie Benjamin. J’avais 12 ans. Cela fait donc 40 ans que je cours ! Comme beaucoup j’ai été repéré dans un cross scolaire et on m’a proposé de rejoindre un club de course à pied. J’ai ensuite participé aux championnats de cross et sur piste comme cela se pratiquait essentiellement dans les années 70.

Très vite j’ai été attiré par les courses sur route qui venaient de naitre dans l’Aveyron avec les 100km de Millau et plus particulièrement les longues distances. A 18 ans, je suis allé voir un ami de club qui courait un 100km. J’ai été subjugué par ces aventuriers dont la quête m’échappait totalement mais dont le courage et l’abnégation forçaient l‘admiration.

Quelle est ton plus beau moment de course ?

Ma victoire à Millau en 2005. J’ai connu ce jour là l’avènement qu’un sportif de ma discipline peut connaître en remportant la plus belle des épreuves. Mais surtout ce fut un jour parfait où tout vous réussit. Votre forme est parfaite, votre stratégie est la bonne et vos jambes répondent à merveille. Vous ne sentez pas la fatigue, vous vous sentez indestructible. Ce jour là j’ai été touché par la grâce.

Selon toi, qu’est ce qui fait la réussite d’un évènement du point de vue du participant ?

J’ai organisé pendant 10 ans une course dans mon village. Je voulais qu’on y retrouve tout ce que j’aime en tant que participant.

  • Un prix d’inscription raisonnable
  • Des récompenses originales et utiles (en 10 ans nous avons offert 10 fois des cadeaux différents aux arrivants)
  • Une grille de prix pour les meilleurs mais qui va le plus loin possible
  • Des récompenses et des podiums pour toutes les catégories (on a même inventé la catégorie V5)
  • Une animation qui mette en valeur le plus grand nombre de coureurs en annonçant leur nom au micro en mettant de l’ambiance
  • Un accueil des athlètes élites qui les valorise
  • Des interviews des coureurs à l’arrivée
  • Un tirage au sort avec des lots de valeurs

Quel est le point sur lequel un organisateur ne doit jamais transiger ?

La sécurité des coureurs

Enfin, que penses-tu de l’inscription en ligne par rapport à l’inscription traditionnelle par bulletin papier ?

Elle est dans l’air du temps. On fait maintenant ses courses sur internet. Ce serait illogique de ne pas pouvoir s’inscrire en ligne. C’est un gain de temps pour le coureur et une avancée pour les organisateurs.

Bruno Heubi

Bruno Heubi

Vous souhaitez réagir à cet article, vous avez une question de plus pour Bruno ? Laissez un commentaire ici ou écrivez moi à contact@49degres.com.

Passez voir le site de Bruno Heubi pour retrouver de très nombreux conseils sur la course à pied concernant l’entrainement la préparation mentale, l’alimentation.

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email

Uniquement pour les Filles : La mondevillaise 2012 c’est parti !

La Mondevillaise 2012 - La course des femmes

La Mondevillaise 2012 – La course des femmes

Nous sommes très heureux de vous annoncer que les inscriptions en ligne pour la Mondevillaise 2012 sont lancées !

La Mondevillaise est une course pas comme les autres. D’abord parce que c’est une course réservées aux Femmes, mais aussi car l’ambition c’est vraiment d’accueillir toutes les femmes, sportives ou sportives en devenir. On peut d’ailleurs choisir de faire le parcours en marchant ou en courant.

L’inscription est à 9,75€ pour toutes et vous avez le choix entre trois catégories d’inscription :

  • Inscription individuelle : Vous évoluez seule ;
  • Inscription Mère-Fille(s) : Si le sport et l’activité sont les fondements de votre famille !
  • Inscription Copines : Pour vous dépenser avec vos copines.

Et pour chaque catégorie, vous avez le choix de faire le parcours en courant ou en marchant.

Accédez à la page d’inscription de l’évènement pour réserver votre place et rendez vous le 9 Septembre au Centre Commercial Mondeville 2 à partir de 8h30 :

http://www.49degres.com/Inscription/16,La-Mondevillaise-2012.html

Ps : Echauffement en musique à 10h00 à ne SURTOUT pas rater !

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email